Blague sur les enfants

Nos enfants, nous les aimons de tout cœur. Par contre, il faut avouer qu’ils sont de bons candidats pour en faire des bonnes blagues. Sur cette page, vous serez en mesure de lire une blague sur les enfants. Comme vous pouvez le constater, sur Humour, nous avons les meilleures blagues sur les enfants que l’on retrouve sur le web.

Un père parle à sa fille :

  • Pourquoi traites-tu ton frère d'idiot ? Tu vas lui dire tout de suite que tu regrettes ! !

Elle se tourne vers son frère et lui dit :

  • Valentin, je regrette que tu sois un idiot !

Grand-maman as-tu des bonnes dents ?

  • Malheureusement non mon petit...
  • Très bien ! tu peux surveiller mes caramels ?
  • Maman, Maman, c'est vrai que quand on est mort on redevient poussière ?
  • Oui mon chéri !

Le petit garçon repart dans la chambre et revient quelques minutes plus tard...

  • Maman...
  • Qu'y a-t-il ?
  • Je crois qu'il y a un cadavre sous l'armoire !

C'est un monsieur qui demande à un petit garçon :

  • Que fait ton papa comme travail ?
  • Il est fonctionnaire
  • Et ta maman ?
  • Elle ne travaille pas non plus !

Un soir après l'école, une mère fait réviser le cours de français de sa fille. Il s'agit du présent et du passé composé.

  • Je te donne un exemple, dit la mère. Si je te dis "j'ai été belle", c'est le passé composé. Et si je te dis " je suis belle", c'est quoi ?
  • C'est un mensonge maman, répond sa fille.

C'est l'histoire de deux garçons en train de se baigner. Le premier dit à l'autre :

  • J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle.
  • Commence par la bonne, répond l'autre garçon.
  • La bonne nouvelle, c'est que selon le thermomètre, l'eau vient de se réchauffer de deux degrés.
  • Et quelle est la mauvaise nouvelle ?
  • Ce n'est pas à cause du soleil...

Un petit garçon à table :

  • Mam...
  • Voyons, Julien, tu sais bien que les petits enfants ne parlent pas à table, lui répond sa mère.

Le repas terminé, la maman dit à son fils :

  • Voilà, tu peux parler Julien.

Et le petit garçon répond :

  • Je voulais te dire que le robinet de la salle de bains est resté ouvert et que la baignoire déborde !

C'est l'institutrice qui après avoir parlé des animaux vérifie si les élèves ont bien compris.

  • A quoi sert le mouton ?
  • A nous donner la laine mademoiselle.
  • A quoi sert la poule ?
  • A nous donner des oeufs.
  • A quoi sert la vache ?
  • A nous donner des devoirs !

Une maman demande à sont fils tu laisse ta petite soeur faire de la luge.

  • Oui maman ! Elle, elle monte et moi, je descend.

L'institutrice demande à ses élèves :

  • Quand je dis "je suis belle" de quel temps s'agit-il ?
  • Du passé Madame ! ! !

La maman demande à Simon :
Que fais-tu ?

  • Rien

Et ton frère ?

  • Il m'aide !

Comme l'année scolaire venait de débuter, l'enseignante demanda à ses
élèves :

  • Est-ce que quelqu'un peut me nommer huit animaux dont le nom

commence par "K" et qui vivent en Australie ?
Une élève leva la main, sûre de son coup.

  • Oui, Marie ?
  • Cinq koalas et trois kangourous, madame !

Pendant le cours de géographie , l'institutrice demande à Ariane :

  • "Cite-moi les continents que tu connais !"
  • "Oui m' dame ! alors... il y a l'Asie, l'Océanie, l'Afrique , l'Europe, l'Amérique et Papy."
  • "Papy ? mais pourquoi Papy ? ? ?"
  • "Ma mère dit toujours que Papy est incontinent..."

Antoine rêve qu'il voit un match de foot à la télé, le matin il se réveille et il arrive en retard à l'école.
La maîtresse :

  • Pourquoi es-tu en retard ?

Antoine :

  • J'ai rêvé que je regardais un match de foot à la télé.

La maîtresse :

  • Et alors ?

Antoine :

  • Ben, il y avait les prolongations.

Un petit garçon à son père :

  • Papa, s’il te plaît, peut tu me donner deux euros pour un pauvre monsieur qui crie dans la rue…
  • Bien sûr, fait le père. Et qu’est-ce qu’il crie ce pauvre monsieur ?
  • « Glaces ! Deux parfums, deux euros ! »

Le petit Samuel va trouver sa grand-mère.

  • Mamie, pourquoi papa a-t-il épousé maman ?
  • Ah ! Toi aussi tu te poses la question.

Une mère sort avec son jeune fils et rencontre en chemin une de ses amies, fort jolie.

  • Grégory, ordonne la mère, embrasse la dame.
  • Non, maman.
  • Grégory, c'est un ordre !
  • J'ai dit non, maman.
  • Mais enfin, pourquoi ne veux-tu pas embrasser la dame ?
  • Parce que papa a essayé, hier, et il s'est reçu une paire de gifles !

Le père de Fred s'étonne de ne pas avoir encore reçu le bulletin scolaire de son fils et lui en demande la raison :

  • Et ton bulletin il est pas encore arrivé ?
  • Si, si mais je l'ai prêté à Paul pour qu'il fasse peur a son père !

Jérémie dit à sa copine :

  • J'ai rendu feuille blanche au contrôle.
  • Zut, moi aussi ! La maîtresse va croire qu'on a copié !
  • Oh regarde papa une étoile filante ! S'écrie Léa.
  • J'espère que tu as eu le temps de faire un vœu.
  • Oui, j'espère qu'il se réalisera, sinon j'aurai 0/20 en géographie !
  • Ah bon ? C'était quoi, ton vœu ?
  • Que Londres devienne la capitale de l'Italie, avant que le prof corrige les copies.

C'est un garçon qui est dans la rue avec son père :

  • Papa tu as vu la belle voiture ?
  • Oui je l'ai vu
  • Papa tu as vu le policier ?
  • Oui je l'ai vu
  • Papa tu as vu l'avion
  • Oui je l'ai vu
  • Papa tu as vu.....
  • OUI JE L'AI VU ! ! ! ! ! !
  • Ba alors pourquoi tu as marché dedans ? ? ?

Aujourd'hui à la maternelle, l'instituteur raconte l'histoire des trois petits cochons. Il commence l'histoire avec le premier cochon.
« Un petit cochon qui voulait construire sa maison voit passer un homme avec une carriole pleine de ballots de paille. Le cochon lui demande si il peut lui acheter sa cargaison… »
Le prof demande à la classe si ils connaissent la réponse de l'homme et la suite de l'histoire.
Luc répond :
Moi monsieur, moi je sais ce qu'a dit l'homme ! ! !
Quand le cochon lui a demandé il a crié…. OH MON DIEU, UN COCHON QUI PARLE ! ! !

Un enfant demande à sa mère :

  • Maman, papa a dit que nous descendions tous du singe. C'est vrai ?
  • Je n'en sais rien, mon chéri. Ton père a toujours refusé de me parler de sa famille.

Un voleur s'introduit dans une maison. Il prend la télévision, des bijoux, de l'argent... Lorsqu'il s'apprête à partir, une voix enfantine lui demande :

  • Monsieur, vous pourriez pas prendre mon bulletin scolaire aussi ?

Un père se fâche après son jeune fils.

  • Mais enfin, qu'est-ce que je dois faire pour que tu cesses, une bonne fois, de jouer avec les allumettes ?
  • Je ne sais pas, moi, répond le gamin. Peut-être m'acheter un briquet.

La maîtresse demande à Émilie :

  • Qu'as-tu fait pendant les vacances ?
  • Pas grand chose. En tout cas, sûrement pas de quoi faire une rédaction.

La maîtresse demande à Nicolas :

  • Conjugue-moi le verbe savoir à tous les temps.
  • Je sais qu'il pleut, je sais qu'il fera beau, je sais qu'il neige.

Une mère dit à sa fille :

  • Juliette, viens m'aider à changer ton petit frère.
  • Pourquoi, il est déjà usé ?
  • Dit maman, je peux me maquiller ?
  • Non...
  • Alors mettre une jupe ?
  • Noon !
  • Et des talons ?
  • Mais, noooooooon ! ! !
  • Maman ! J'ai 17 ans !
  • Je sais Olivier... Je sais...

Trois enfants jouent à un jeux de gladiateur :
Victor : mon nom est : VICTORUS
Antoine : Et moi, ANTOINUS !
Anne : Et moi, je ne joues pas..

C'est Nicolas à l'école. La maîtresse lui demande :

  • Nicolas, conjugue-moi au futur, la phrase "Le voleur a été arrêté hier."
  • Ben...il est en prison m'dame

Un gamin rentre chez lui tout content et annonce à sa mère :

  • Maman, tu devineras jamais, mais je suis meilleur que la maîtresse.
  • Ah oui ! Pourquoi ?
  • La maîtresse reste dans la même classe, et moi, je monte dans la suivante !

Deux enfants se retrouvent, l'un dit à l'autre :

  • Tu m'avais donné ta parole, et tu ne l'as pas tenue !
  • Je ne pouvais pas la tenir, puisque je te l'avais donnée !

Un monsieur très radin dit à ses enfants :

  • si vous êtes gentils ce soir, je vous montrerai la photo de quelqu'un qui mange de la glace.