gressé par une passionaria travailliste qui déclarait :
- Monsieur, si vous étiez mon mari, je mettrais de l'arsenic dans votre thé !
Churchill aurait répondu :
- Madame, si j'étais votre mari, je le boirais !


COMMENTEZ
ÉCRIRE UN COMMENTAIRE

ENCORE PLUS DE Blague Inclassables

Deux pneus qui se disputent : - Tu veux que je t'éclate la tronche ? - Dégonflé va !

Blague InclassablesLire la suite

Un petit vieux de 95 ans. Un journaliste venu l'interroger : - "Hé bien, mon brave monsieur, quel est le secret de votre longévité...

Blague InclassablesLire la suite

La maîtresse demande : Quel est le futur de "je bâille" ? Je dors !

Blague InclassablesLire la suite